l’Âme de Lumière

Les Marcheurs de Lumière jouent leur concert pyrotechnique.

La musique est écrite pour les feux, les feux sont écrits pour la valse des sons.

Le jeu des feux est aussi large que l’instrumentarium : percussions basses, tambours de bois et cloches d’origines africaines, percussions indiennes, grands gongs javanais, gongs d’opéra chinois, caisses claires, bombarde et cornemuse.

Une calligraphie de feu s’envole, un immense tapis d’étoiles éclôt dans la nuit, le public est transporté dans un face à face avec la lumière qui envoûte le regard de mille feux...

Copyright 2017 - Tous droits réservés. Mentions Légales // Crédits